Vous l’avez demandé à corps et à cris ? La voili, la voilà…

THE CHRONICLE OF THE BAN WEEK-END IN PARIS

Tout a commencé le jeudi, lorsque Zoette et moi nous nous sommes retrouvés au métro Pasteur pour faire un infâme trafic d’enfant. Voyez donc un peu… L’enfant de Zoette, son fils… Eh ben elle l’a abandonné dans les mains de ma sœur !!! Ok l’histoire dira plus tard que ma frangine a chouchouté plus qu’il ne faut le bambin et qu’il a été heureux comme un pape (je crois que dans la famille on a un gène Chat qui est grave ancré en nous…), mébon… c’est quand même immoral d’abandonner son enfant ainsi.

Après rendez-vous Gare de Lyon pour aller pécho les premiers arrivés (Lolo et Claire). Kikinette doit, normalement, être au rendez-vous avec Guilou et Dédé.

Marion textote à Kikinette qui nous donne rendez-vous devant le quai 15. Entre temps, on envoie pleins de textos super marrants à Claire, genre : «C’est long le voyage, hein ! On te plaint…» ou «J’ai la couille droite qui me démange» ou encore «Encore 40 minutes… pffff que c’est long» ou «J’ai le plaisir de t’annoncer que tu arrives voie 15 mais avec Marion on sera en retard. Le bus n’avance pas… Y aura Kikinette, Guilou et Dédé pour t’accueillir»… ou «Mais l’essentiel est qu’on soit à l’heure pour Loïc». Bref, Marion et moi faisons preuve d’un humour que même le cirque Pinder nous envie ! On est quand même un peu vexé parce que Claire ne répond même plus à nos textos super drôles !

On se pointe Gare de Lyon et là… Ben là y a une espèce de clown, avachie sur un banc, qui nous interpelle. Je me dis « Merde encore une sdeuf qui va nous demander une clope ». Naaaaaaaaan point du tout !!! C’était THE Kikinette herself avec ses cheveux rouges et tout et tout. Bon… Sarah a beau être une fille top sympatoche en tout cas elle est un peu rougeonde puisque ce n’était pas du tout au quai n°15 que le train de Claire arrivait mais au quai K !!!

Donc nous voilà en train (c’est le cas de le dire !) de courir comme des malheureux à travers la gare pour atteindre le quai K (pour les provinciaux j’explique… la Gare de Lyon c’est méga hyper grand donc faut être très très sportif pour aller d’un bout à l’autre !)

On finit par arriver au quai K où nous attendrent Dédé, Claire et Guilou. Dédé me sort une super blague en disant : «Enchanté, moi c’est John ». Tellement je suis surpris que je ne comprends rien à la vanne et que je sors un truc super nul du genre : «Ah ouais ? Ben enchanté John !».

Claire est en pleine forme. Je suis hyper déçu par rapport à ce qu’elle nous avait annoncé. Je m’attendais à voir débarquer un pachyderme alors que c’est à peine si on remarque qu’elle a pris 100 g (aaaaaaah le femme j’vous jure !!!).

Puis Lolo arrive 5 minutes après quai L. Claire est toute fébrile à l’idée de le revoir. On n’existe même plus pour elle tellement elle se fait du souci pour son chouchou qui aurait pu tomber du train entre temps… (ouais parce que Claire imagine que Lolo est assez stupide pour qu’il descende en gare d’Avignon alors que le TGV roule à 250 km/h !). Dédé se présente à Lolo en sortant la même vanne : «Enchanté, moi c’est John » mais, contrairement à moi, Lolo ne bronche pas et trouve ça tout à fait normal !

Le temps des bises, des « AAAAAAAAH ça fait tellement plaisir de te revoir », des smouicks, des galoches, on se retrouve tous chez moi pour un apéro dînatoire. Au programme : du punch, du punch et du punch (va falloir que je renonce un jour à préparer, pour les BAN we, ce punch, certes délicieux, mais qui est super long à faire !).

Je devais tester des recettes. Ça tombe bien ! J’avais d’excellents cobayes sous la main ! Je leur sers donc mes Langoustines à la créole antillais et mon Kibbé de poisson libanais. Autant les langoustines sont appréciées par tout le monde, autant le Kibbé c’est un autre problème. Bien que ce moi qui l’aies fait, j’hésite – dans la description – entre le kloug et le gloubiboulga ! Enfin bref, le truc total râté, ce qui, pour des invités, vous en conviendrez, est un peu limite ! Mais comme les Baneurs sont des gens cool, ils ne m’ont pas lapidé pour ça.

Le repas se termine… Guilou et Kikinette se chopent le dernier métro pour rentrer chez elles. C'est alors que je sors le grand jeu en passant le DVD des Dieux du Stade... Claire, Zozo et Lolo bavent tout ce qu'ils peuvent tandis que Dédé regrette déjà d'être venu à ce week-end ! Après que Claire et Zozo ont décrété que des beaux hommes à la télé c'était bien beau, mais que ça n'allait pas arranger leurs affaires, tout le monde décide d'aller au lit.

Je couche Claire avec Zozo, Lolo avec Dédé… Et moi je vais me pieuter chez ma sœur qui habite à 2 pas de chez moi. L’histoire ne dira jamais qui a fait quoi avec qui. Quelle déception !!!

Et comme d’hab’… La suite au prochain épisode !
Version originale et commentaire